vendredi 04 mai 2007

4 mai 2007

Parlons un peu de moi. Je ne risque pas de souffrir de peine de coeur comme ma soeur puisque à bientôt 25 ans je suis toujours et désesperemment seule et oui je n’ai jamais fréquenté même pas un baiser. J’en ai terriblement honte. Si jamais une personne (dans mes âges) venait à me séduire, je réagirais en sauvage ou en coincé car j’ai peur de la réaction qu’il pourrait avoir en découvrant ma virginité. Pourtant je rêve de fonder une famille. A en croire les dires des uns et des autres je ne suis pas horribles, je suis grosse certe mais presque tous s’accorde à dire que j’ai un beau visage même si j’ai du mal à les croire. Je sais que je plaît à des gens mais ils sont soit beaucoup plus âgé que moi, soit ils ont un leger handicap, soit ils n’ont pas la même religion que moi.

Je ne suis pas raciste, je veux juste pas avoir de relations en sachant qu’il y aura un obstacle si celà doit durer. Les relations d’un jour ne m’ont jamais attiré. Par contre j’ai failli craquer pour un black qui n’était pas particulièrement beau (il n’était pas moche non plus), mais il savait parlé aux femmes, celà me faisait tous drôle à l’interieur de moi. Je me sentais belle quand il parlait, j’appréciais ça compagnie.

J’aimerais rencontrer quelqu’un d’assez patient pour m’apprivoiser et qui me correspondrais celà me rendrais heureuse. Mais je refuse d’en faire une focalisation sinon je me jete d’une falaise comme j’ai eu l’intention de le faire il y  quelques mois, je souffre trop si j’y pense.

Lorsque j’allais chez le psy lors de ma dépression, il me disait que avant de vouloir être aimé par les autres, il fallait que je m’apprécie. Celà est bien vrai mais je ne sais pas comment faire ?

Je n’ai pas confiance en moi, j’ai peur du regard des gens, je n’ai pas de répartis, je ne suis pas populaire, je n’ai pas réellement d’amis, je ne me trouve pas interressante, etc…

Que faire pour y remédier ? 

vendredi 04 mai 2007

4 mai 2007

Hier soir j’ai passé pratiquement 2 heures au téléphone avec ma soeur pour essayer de la réconforter mais en vain. Elle est vraiment au bout du rouleau et je ne sais plus quoi lui dire pour l’aider à surmonter son chagrin. En effet, un ami qu’elle avait de longue date et avec qui elle était complice depuis 2 ans et s’étant rapporché depuis peu, la quitté pour aller avec la meilleure amie de ma soeur. Donc en l’espace d’une minute, elle perd son amour et sa meilleure amie.

Mais peut-on vraiment parler de meilleure amie lorsque celle-ci se permet d’allumer un mec déjà casé ?

En plus pour arriver à ces fins, elle a rapporté au mec des choses que ma soeur lui avait confié entre fille mais en rajoutant des mensonges autour. Résultat elle perd non seulement son amour mais également son complice qui est furax contre ma soeur puisqu’il a pris argent comptant tous ce que cette pouffiasse lui à raconté.

Ma soeur qui souffre de manque d’affection et qui croyait avoir trouvé l’homme qu’elle désirait vraiment, se retrouve dans un tourment profond. Malade des nerfs depuis déjà plusieurs années, ayant déjà tenté de mettre fin à ces jours avant d’avoir sa fille, je m’inquiète beaucoup pour elle.

Comment peut on supporter autant d’épreuves que ma soeur ?

Entre copain drogué, copain alcoolique, copain violent qui a failli l’égorger, et des petits boulots sans jamais avoir un CDI à bientôt 37 ans, avoir un père qui la renie car la vie de ma soeur n’est pas modelé à ça convenance, viole à l’âge de 9 ans par un inconnu et jamais elle a informé mes parents par peur de la violence du père, comment ma soeur pourrait avoir encore envie de vivre si ce n’est le fait qu’elle ait sa fille ?

J’ai vraiment peur de ce qui pourrait arriver, elle serait soulagé de ses douleurs permanentes mais que deviendrait ma nièce, son père est incapable de s’occuper d’elle, elle va être malheureuse.

jeudi 03 mai 2007

3 mai 2007

aujourd’hui je suis au boulot comme tous les jours de la semaine depuis bientôt 2 ans (en septembre prochain). Ne me plaisant pas dans le boulot actuel, j’ai demandé il y a quelques mois déjà une mutation interne dans un autre service. Mon voeux a été exhaussé depuis peu. En effet je vais integrer le 9 mai un nouveau service plus en rapport à ma formation de base et j’ai hâte. Seul bémol mais on fera avec, je reste en alternance avec mon service actuel jusqu’à fin juin. 

Sinon je me sens toute flaguada depuis que j’ai lu un mail de ma grande soeur.  Elle veut mourir car là ou elle habite, elle ne trouve pas de boulot et elle vit mal sa solitude malgré la présence de sa fille adorée. J’ai essayé de lui faire entendre raison mais j’ai dû mal à être convainquante car il y a quelques temps moi aussi je parlais de suicide pour une des raisons similaire à celles de ma soeur la solitude et le mal être.

Celà vient de notre éducation mais comment redevenir sociable alors que l’on a vécu en sauvage depuis la naissance ?

Il y a trop de lacunes accumulées qui font que l’on ne s’intègre pas dans la société et que l’on ne la comprend pas.

L’éducation reçu nous a rendu naïve et ne nous a pas habitué au stress de la vie et pourtant nous sommes tenu à continuer de vivre malgré tous.

jeudi 03 mai 2007

3 mai 2007

Tous d’abord bienvenue sur mon premier blog.

Les raisons qui m’ont poussé à créer mon blog sont les suivantes:

Tous d’abord pour me raconter au fil des jours où plutôt lorsque je m’ennuie comme en ce moment par exemple.

Celà me sert également de papier buvard c’est à dire lorsque je vais bien ou mal de l’écrire pour vider mon sac et me sentir plus légère. 

Enfin j’espère partager avec ceux qui viendront sur mon blog des idées, des conseils et également connaître des personnes qui auraient une vie similaires à la mienne et qui voudrait se confier.Embarasse